La nourriture avant et pendant le voyage

Quand on voyage, il faut faire attention à beaucoup de choses pour éviter les soucis. La nourriture fait partie des éléments qu’on ne puisse pas négliger. Il n’y a rien de plus agaçant que de tomber malade en plein voyage. Faire attention à ce que le l’on mange ne s’agit pas uniquement à sélectionner la nourriture pendant le voyage. Il s’agit aussi de faire attention à ce que l’on avale avant le voyage et le long du trajet jusqu’à la destination.

Quelles sont les nourritures à éviter ?

Pendant tous les trajets que l’on effectue lors d’un voyage, mieux vaut éviter tous les aliments difficiles à digérer ou lourds comme les œufs, les concombres, les tubercules, les haricots, etc. Ces nourritures peuvent produire de l’indigestion. Il est également très rationnel d’éviter les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses. Mieux vaut privilégier l’eau en bouteille. D’ailleurs, on conseille toujours aux voyageurs de ne boire que de l’eau en bouteille lors des voyages à l’étranger.

Mieux vaut aussi ne pas expérimenter des plats proposés dans des lieux qui ne sont pas surs en matière d’hygiène ou des plats qui contiennent tout simplement des produits qui ne sont pas très rassurants.

Si possible, cuisiner soi-même ces plats est la meilleure solution à adopter. Dans le cas où on ne peut pas se permettre de le faire, on peut aussi confier cela aux hôtes ou à une personne de confiance. Mais cela dépend bien sûr du type de vacances que l’on effectue et de la destination.

Que faire en cas de maladie causée par la nourriture ?

L’idéal est d’établir au préalable une liste des aliments que l’on ne supporte pas et de vérifier à chaque fois qu’il n’y en a pas dans les plats que l’on prend. On doit aussi avoir une trousse de secours avec soi et y mettre des médicaments destinés à soulager les ballonnements causés par les aliments et les petits maux. Dans le cas où la maladie s’avère grave comme une intoxication alimentaire ou bien une réaction allergique trop sérieuse, mieux vaut aller consulter tout de suite un médecin traitant ou aller directement à l’hôpital.

Nous vous conseillons aussi :