Séjour en camping familial sur l’Ile de Ré

Ils viennent de Paris ou de Bordeaux, d’autres de Nantes ou de Poitiers, mais tous passent par la Rochelle pour rejoindre l’Ile de Ré, le temps d’un weekend ou d’une semaine, via le pont en forme de courbe majestueuse, longue de trois kilomètres. « Ils » ? Ce sont les nombreux visiteurs, pour la plupart des familles ou parfois des groupes d’amis, qui se laissent séduire par le charme insulaire et l’authenticité de l’Ile de Ré. Celle-ci fait partie des rares destinations dont l’authenticité et le côté « nature » restent intacts malgré la forte influence touristique estivale, en particulier depuis l’ouverture du pont qui la relie au continent. Voilà bien un trait qui tranche avec le côté « bling-bling » de bon nombre de destinations azuréennes.

Comment l’Ile de Ré est restée une destination « nature » et authentique

La plupart des visiteurs qui optent pour un séjour en camping Ile de Ré sont des familles, notamment accompagnées d’enfants. L’île est toute plate et s’étire toute en longueur. Voilà bien une configuration qui facilite la répartition des nombreux visiteurs estivaux, tout le long du littoral notamment. Tout ce monde peut ainsi profiter des nombreux attraits de l’île, les adolescents, les enfants ou encore les parents ayant le choix parmi plusieurs plages, spots de surf, pistes cyclables, etc.

L’Ile de Ré offre 100 km de pistes cyclables

Les promenades à vélo font partie des rituels quasi immuables que connaissent bien les habitués de l’île. Cette destination phare de Charente-Maritime offre en effet un long littoral que les familles, en particulier, apprécient pour les balades à pieds en fin de journée, mais dont les adolescents s’emparent, parfois durant des heures, pour des promenades à vélo, souvent pieds nus et affichant un air insouciant. Les enfants ne sont pas en reste, y compris les plus jeunes qui doivent encore se promener avec des vélos à roulettes. Les séniors, quant à eux, préfèrent souvent utiliser leur vélo pour faire leurs courses chaque matin.

Destination idéale pour un camping en famille

Il n’est pas rare de croiser des groupes d’amis faire du camping sur l’Ile de Ré – les ballets incessants de vélos sont d’ailleurs, le plus souvent, l’œuvre des adolescents. Mais bien souvent, on se rend sur l’île pour passer des vacances familiales. Et comme pour tout séjour en famille, des rituels s’imposent : le matin, on se rend au marché – en haute saison, le marché est, dans chaque village, ouvert sept jours sur sept ; vient ensuite le pique-nique en tribu à l’heure du déjeuner ; on laisse ensuite tenter par les délices de la plage dans l’après-midi, avant de goûter aux glaces du port en fin de journée ou de se laisser tenter par des virées nocturnes  dans les bars de Saint-Martin ou La Pergola à La Couarde…

Si l’île offre un large choix de plages, il semble que celle de Trousse-Chemise soit la préférée des parents. Ces derniers apprécient notamment le fait que le rivage soit sans vagues. En même temps, de nombreuses familles en profitent pour pousser jusqu’à La Patache. L’occasion est parfaite pour savourer en terrasse de plage une bonne crêpe ou une grillade, tout en profitant d’une vue paradisiaque sur la mer.

Pourquoi on parle de Ré comme d’un « Midi atlantique »

Le séjour en camping Ile de Ré ne s’organise pas forcément en été. En mi-saison, de nombreuses familles s’y rendent également, profitant de différentes activités en plein air ; on se plaît par exemple à traverser les forêts de pins ou à visiter les petits villages blancs aux volets verts des environs ; on profite également d’un ensoleillement qui n’a rien à envier à celui du Sud-Ouest – la présence du soleil est si forte que la chaux des maisons et les figuiers ont un air de Méditerranée, et l’on se rend bien compte qu’on est vraiment dans le « Midi atlantique ».

Saint-Martin et La Flotte se visitent surtout hors saison

Saint-Martin comme La Flotte s’apprécient surtout pour la richesse de leur patrimoine culturel. Les visiteurs sont par exemple nombreux à admirer la fameuse citadelle de Vauban à Saint-Martin, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Le port de ces deux bourgs historiques est par ailleurs un lieu d’échanges, apprécié des vacanciers comme des habitants. De nombreuses terrasses y sont installées, y compris celle du glacier La Martinière.

Le charme authentique d’Ars

Ars n’offre pas un décor urbain, et c’est sans doute pour cela que les visiteurs l’apprécient. L’on s’y presse en tout cas pour profiter de la vue qu’offre son port, où l’on se retrouve entre proches ou amis, autour d’un apéro. On y vient également admirer le clocher de l’église, avec son étrange flèche bicolore qui fut longtemps un repère pour les marins, avant de venir celui des touristes à vélo.

Les autres immanquables sur l’Ile de Ré

Nombreux sont ceux qui prennent le temps de pousser jusqu’à l’autre bout de l’Ile de Ré pour visiter l’emblématique phare des Baleines. Cet édifice imposant est un lieu intéressant pour profiter d’une vue paradisiaque sur les paysages environnants. Les vacanciers s’y pressent également en août pour assister au festival de jazz de l’île. L’autre trésor de l’Ile de Ré, c’est sa lumière. Pour avoir la chance de l’admirer, on se rend à vélo dans les marais salants, de préférence au soleil levant ou déclinant, et on se laisse bercer par les cris d’oiseaux de la réserve ornithologique…